"Quand un passage lui plaisait particulièrement, il le répétait autant de fois qu'il l'estimait nécessaire pour découvrir combien le langage humain pouvait être aussi beau." Le vieux qui lisait des romans d'amour - Sepúlveda

Publié dans : Policier

le 28/8/10

http://milkymoon.cowblog.fr/images/millenium3.jpgMillénium 3 : La reine dans le palais des courants d'air
(Luftslottet som sprängdes)
Stieg Larsson
2005


Quatrième de couverture
Que les lecteurs des deux premiers tomes de la trilogie Millénium ne lisent pas les lignes qui suivent s'ils préfèrent découvrir par eux-mêmes ce troisième volume d'une série rapidement devenue culte.
Le lecteur du deuxième tome l'espérait, son rêve est exaucé : Lisbeth n'est pas morte. Ce n'est cependant pas une raison pour crier victoire : Lisbeth, très mal en point, va rester coincée des semaines à l'hôpital, dans l'incapacité physique de bouger et d'agir. Coincée, elle l'est d'autant plus que pèsent sur elle diverses accusations qui la font placer en isolement par la police. Un ennui de taille : son père, qui la hait et qu'elle a frappé à coups de hache, se trouve dans le même hôpital, un peu en meilleur état qu'elle...
Il n'existe, par ailleurs, aucune raison pour que cessent les activités souterraines de quelques renégats de la Säpo, la police de sûreté. Pour rester cachés, ces gens de l'ombre auront sans doute intérêt à éliminer ceux qui les gênent ou qui savent.
Côté forces du bien, on peut compter sur Mikael Blomkvist, qui, d'une part, aime beaucoup Lisbeth mais ne peut pas la rencontrer, et, d'autre part, commence à concocter un beau scoop sur des secrets d'Etat qui pourraient, par la même occasion, blanchir à jamais Lisbeth. Mikael peut certainement compter sur l'aide d'Armanskij, reste à savoir s'il peut encore faire confiance à Erika Berger, passée maintenant rédactrice en chef d'une publication concurrente.

Avis
J'ai un avis partagé sur ce livre. D'un côté, je suis contente d'avoir pu retrouver Lisbeth, Mikael et tous ceux des tomes précédents. Le tome 2 nous laissait un peu en plan en plein milieu de l'action, alors j'étais impatiente de savoir comment ça allait se dénouer. D'un autre côté, j'ai trouvé que ce tome s'éloignait des deux autres. On est plutôt dans une affaire juridique, un procès, une affaire d'état, et c'est pas le genre de sujet qui me passionne. Ce que je veux dire, c'est que dans le tome 1 on cherche à élucider une disparition et on recherche un tueur psychopathe, dans le 2 on a trois meurtres à résoudre mêlés à un ex-espion soviétique. Dans ce tome, rien de nouveau, à part l'enquête plus approfondie sur la Säpo. Donc si on résume, j'ai bien aimé ce tome, mais je suis un peu déçue par rapport aux deux autres. Et puis même reproche que d'habitude quand à la traduction française merdique.
La fin est frustrante, parce que on se dit qu'il y aurait pu avoir une suite, y'a encore pas mal de mystères en plan, comme la relation entre Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist, ou encore les capacités intellectuelles de Lisbeth. Je sais que Larsson avait commencé à écrire un quatrième tome avant de mourir subitement. Je doute qu'il soit publié, vu qu'il n'est même pas terminé, c'est trop dommage.

En résumé : Bien mais celui que j'ai le moins aimé de la trilogie.


Extrait
"Je crois que je n'ai jamais rien vécu de plus délirant. Quand ça sera fini, je pourrai fonder une association de bienfaisance. Je l'appellerai les Chevaliers de la Table Dingue, et son but sera d'organiser un dîner annuel où on dira du mal de Lisbeth Salander. Vous êtes tous membres."

Publié dans : Policier

le 3/8/10

http://milkymoon.cowblog.fr/images/millenium2.jpgMillénium 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
(Flickan som lekte med elden)
Stieg Larsson
2005

Challenge Livraddict 2010 : 4/7

Quatrième de couverture
Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée.
Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium. Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé.
Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d'un maniaque et qui survivait en rêvant d'un bidon d'essence et d'une allumette ? S'agissait-il d'une des filles des pays de l'Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ? C'est dans cet univers à cent à l'heure que nous embarque Stieg Larsson qui signe avec ce deuxième volume de la trilogie Millénium un thriller au rythme affolant.

Avis
Que c'est frustrant de refermer un livre qui ne nous révèle pas tout ce qu'on aurait voulu savoir. Larsson laisse plein de questions en suspens, il nous abandonne au coeur de l'action, et je peux vous dire que je meurs d'envie de me jeter sur le troisième volet. Pour l'instant restons concentré sur celui-ci. Eh bien je ferais exactement les mêmes remarques que pour le précédent. Un début lent et une traduction pensante. Les 200 premières pages sont quasiment inutiles, mais heureusement on accroche plus parce qu'on connaît déjà les personnages. Quant à la traduction, j'ai l'impression qu'ils ont voulu traduire la trilogie le plus rapidement possible, ce qui donne à certains moments des tournures affreuses. Je ne me prétends pas une experte en la matière, mais quand la lecture devient gênante c'est qu'il y a ptet' un problème.

A part ça, quand enfin l'action devient intéressante, c'est impossible de lâcher ce livre. J'ai adoré l'enquête, comme la dernière fois (peut-être quand même plus aimé le tome 1). Je me souviens être restée bouche bée en apprenant qui était vraiment Zala. Certains détails un peu sanguinolents quand même à la fin, et hum... je pense pas pouvoir regarder le film x).

http://milkymoon.cowblog.fr/images/LisbethSalanderinTheGirlWhoPlayedWithFirelarge12.png
Je suis tombée par hasard sur un article où on apprend que Stieg Larsson avait prévu d'autres suites à la série Millénium. Il est mort d'une crise cardiaque juste après avoir remis à son éditeur les trois premiers tomes. Apparemment il avait déjà bien entamé une quatrième suite, et envisageait une dizaine de tomes à la série. Dommage...

En résumé : Mêmes critiques que pour le premier volet à propos de la lenteur du début et de la traduction française, mais dans l'ensemble ça reste une très bonne lecture !


Extraits
* "Directement au-dessous venait le numéro de compte en banque de l'Eglise, et une exhortation à manifester son amour de Dieu."

* "Lisbeth Salander était plongée dans un livre sur un sujet aussi saugrenu que le calibrage de fréquence des radiotéléscopes en état d'apesanteur."

* "Les dossiers sont une chose. Les êtres humains une autre."

* "C'est un truc que je n'ai jamais compris. Je n'ai jamais pigé comment elle pouvait être aussi fichtrement compétente tout en étant si asociale."

* "Ca doit être sympa de l'avoir comme collègue, ce type. Si je comprends bien, il est hétéro et divorcé, et c'est lui qui fournit les blagues sur les pédés devant la machine à café."

* "Si on additionnait les affirmations dans les différents médias, la police pourchassait une lesbienne psychotique membre d'une bande de satanistes qui prônaient le sexe sadomaso et haïssait la société en général et les hommes en particulier."

* "Je sens qu'elle est tout près... attends que je branche la télépathie."

* et petit passage bonus parce que j'ai fait cette attraction dont il est question, et je sais exactement ce qu'a ressenti Lisbeth à ce moment là : "Lisbeth Salander n'avait pas ressenti cette sensation vertigineuse depuis plusieurs années, quand elle avait fait de la chute libre au parc d'attraction de Gröna Lund."

Publié dans : Policier

le 14/7/10

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/stieglarssonmillenium11219223417.jpgMillénium 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
(Män som hatar kvinnor)
Stieg Larsson
2005

Challenge Livraddict 2010 : 2/7

Quatrième de couverture
Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires.
Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.
Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire.

A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu'il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes. Impatient, haletant, on retrouvera Mikael et sa hargne sous une allure débonnaire, et Lisbeth avec les zones d'ombre qui l'entourent, dans : Millénium 2 - La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette ; Millénium 3 - La Reine dans le palais des courants d'air.

Avis
♠ Un début lent ♠
J'ai mis un temps fou avant d'entrer dans l'histoire. Les premières 100 pages ne m'ont pas accrochées, parce que c'était assez flou : on nous présente successivement plusieurs personnages qui n'ont aucun lien ente eux, en plus en s'attardant beaucoup sur des détails, donc il était difficile de voir à quoi tout ça allait mener. J'ai du même refaire des aller-retours vers les premières pages pour me remémorer le début.
♠ L'énigme de la disparition d'Harriet ♠
J'ai trouvé que l'histoire prenait un réel coup d'accélération quand Mikael Blomkvist était embauché par Henrik Vanger pour élucider la disparition de sa nièce Harriet il y a une quarantaine d'années de cela. Plus l'enquête progresse et plus on est plongé dans l'histoire ; on a envie d'en apprendre plus, de démêler les noeuds, recoller les morceaux, et découvrir la vérité. Je ne suis pas fan des romans policiers, mais j'avoue que j'ai trouvé celui-ci excellent. Au fur et à mesure, on se rend compte que ce n'est pas une disparition mystérieuse qu'il faut résoudre, mais un ou des tueurs en série qu'il faut identifier. Le rapport entre les viols / meurtres et les passages bibliques était vraiment tordu et immonde, mais d'un autre côté j'ai trouvé ça tellement intelligent de la part de l'auteur de s'en servir pour mettre en scène une partie de son histoire. Ca m'impressionne toujours la manière dont un auteur de policiers s'y prend pour construire l'enquête et ne nous révéler la vérité qu'au fur et à mesure. J'ai donc beaucoup aimé toute cette partie du livre axée autour de la disparition d'Harriet Vanger.
♠ L'affaire Wennerström ♠
Par contre je suis restée en surface en ce qui concerne toute l'affaire Wennerström. Ce n'est franchement pas dans cette partie que le livre brille le plus, il ne s'agit que d'un prétexte pour réouvrir l'enquête sur Harriet. J'explique schématiquement : Blomkvist a été condamné pour diffamation sur l'industriel Wennerström. Henrik Vanger profite de son retrait de la scène journalistique pour faire appel à lui afin d'élucider ce qu'il pense être le meurtre de sa nièce. En échange, il lui promet de lui livrer Wennerström et donc de retrouver sa crédibilité. Sauf qu'au final il n'en est rien et Mikael arrive finalement à se débrouiller sans Henrik pour attaquer Wennerstroem avec de solides preuves cette fois-ci. Le livre se termine sur la conclusion de cette affaire, et ça m'a légèrement déçue par rapport à l'autre enquête qui est cent fois plus intéressante. Autre point négatif : la traduction française donne parfois des trucs vraiment bizarres et maladroits, même si on comprend l'idée générale.
 
♠ Les personnages ♠
Dans l'ensemble j'ai bien aimé toute la panoplie de personnages acteurs dans cette enquête : psycopathes, sadiques, misogynes ; je trouve que le livre porte bien son nom. Enfin, je ne peux parler de Millenium sans évoquer le superbe personnage de Lisbeth Salander. Une fille tout ce qui a de plus paradoxal. D'apparence fragile, voire anorexique, au look extravagant, "handicapée" sociale et placée sous tutelle depuis son adolescence, elle se révèle être une hackeuse de génie, d'un sang-froid étonnant et avec des répliques tellement classes. Je suis ravie de la fin, de la voir tomber amoureuse, de s'épanouir dans ses sentiments, (et évidemment d'en souffrir).
Je me demande ce que vaut le film, et ai hâte de découvrir les deux autres tomes de la série.

En résumé : Un début flou qui traine en longueur et pas très captivant mais je ne regrette absolument pas d'avoir persévéré : ce bouquin se révèle être une enquête fascinante et fiscelée avec brio.


Extraits
* "Son maquillage indiquait qu'elle était peut-être daltonienne."

* "Il s'est magistralement grillé, constata Salander avec lucidité."

* "J'ai eu de nombreux ennemis au fil des ans. J'ai appris une chose, et c'est de ne pas accepter un combat quand tu es sûr de le perdre. Par contre, ne laisse jamais s'en tirer quelqu'un qui t'a démoli. Sois patient et riposte quand tu seras en position de force - même si tu n'as pas besoin de riposter."

* "- Tu veux rencontrer un industriel de légende ? demanda Mikael.
- Est-ce qu'il mord ?
- Pas le samedi."

<< Post | 1 | Ante >>

Créer un podcast