"Il faut bien vivre, n'est-ce pas? Et de quoi vit-on? je vous le demande. De l'air du temps bien sûr - du moins en partie, dirai-je, et l'on en meurt aussi -, mais plus capitalement de cette substantifique moelle qu'est le fric." Zazie dans le métro - Queneau

Publié dans : Théâtre

le 1/11/09

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/ionesco.jpg La Cantatrice Chauve
Eugène Ionesco
1950

Challenge ABC : 6/26


Résumé
M et Mme Smith ont invité à dîner M et Mme Martin. Le pompier puis la bonne s'invitent à leur tour, le tout donnant une petite perle de littérature.

Avis
J'avais entendu cette pièce qualifiée de théâtre de l'absurde, je ne savais donc pas trop à quoi m'attendre, ce que "théâtre de l'absurde" signifiait. Et en fait, j'ai trouvé cette pièce géniale (surement encore mieux à voir en représentation d'ailleurs). Il y a dedans un humour qui colle pile poil avec le mien. Là certains se disent : "Humour ... ?". En fait, c'est complètement absurde du début à la fin, d'ailleurs à la fin, il est indiqué que la pièce doit recommencer comme au tout début. Il y a toujours un décalage, différent dans chaque scène. Par exemple lorsque Mme Smith parle pour ne rien dire tandis que M. Smith continue de lire son journal en faisant claquer sa langue, ou bien lorsque les époux Martin ne se reconnaissent pas et se trouvent de singulières coïncidences ("Cher monsieur il semblerait que l'on partage le même lit"). Même l'horloge qui rythme la pièce la rythme à sa façon : irrégulière, imprévisible et incohérente, comme tout le reste. Bref, je me suis bien marrée. Le titre est trompeur, il n'y a aucune cantatrice chauve, seulement un tout petit passage dans la pièce qui nous éclaire sur le choix de ce titre : absurde comme le reste. Aucun des personnages ne semble lucide, prendre du recul, on dirait qu'ils vivent dans un monde parallèle complètement incohérent. A la fin, ils enchaînent les proverbes sans aucun liens entres eux. Pour la petite histoire, Ionesco voulait apprendre l'anglais et s'est étonné des méthodes d'apprentissage, à savoir des phrases sans cohérence (un peu le genre "Where is Bryan ?"). Il n'y a aucune morale à en tirer, aucune psychologie à dégager, c'est autrement dit une "anti-pièce". Et ça me donne bien envie de lire une autre pièce de l'auteur.

En résumé : J'ai adoré cette pièce, ce côté absurde qui revient toujours de différentes façons.


Extraits
* "Et la tante de Bobby Watson, la vieille Bobby Watson pourrait très bien, à son tour, se charger de l'éducation de Bobby Watson, la fille de Bobby Watson. Comme ça, la maman de Bobby Watson, Bobby, pourrait se remarier."

* "Je te donnerai les pantoufles de ma belle-mère si tu me donnes le cercueil de ton mari."

* "Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux !"

* "-A propos, et la cantatrice chauve ?
- Elle se coiffe toujours de la même façon !"

Vos élucubrations

Ajouter

Par Got-a-secret le 1/11/09
Je l'ai lu et je l'ai, j'adore ce texte :)
Tellement bien à jouer surtout. J'aimerais le voir joué aussi.
Par todreamornottodream le 1/11/09
J'adore la cantatrice chauve.
Je vais la voir en novembre, elle est rejouée dans la mise en scène de Jean-Luc Lagarce avec les pelouses vertes fluo, les costumes roses, et le côté banlieue bourgeoise, j'avais adoré en dvd, ça devrait être encore mieux en vrai !
Par mes-lectures le 6/11/09
Oh, ça me tente énormément ! J'ai déjà lu du Ionesco, mais pas cette pièce. j'avais bien aimé Antigone et Rhinocéros, en tout cas.
Par Raison-et-sentiments le 22/11/09
Je n'ai jamais lu de Ionesco mais comme c'est l'un des rares auteurs dont len om commence par un I il pourrait bien se retrouver dans mon Challenge ABC 2010.
j'ai déjà lu du théâtre de l'absurde avec En attendant Godot dont je ne garde pas un très très bon souvenir ; mais je pense à le relire depuis quelques temps, donc on verra ^^ Sinon tu me conseille quel titre de Ionesco pour commencer ?
Par Akkantha le 24/11/09
Heu, à vrai dire je n'ai lu que La cantatrice Chauve de Ionesco, mais ça m'a vaiment plut, après j'ai aussi entendu parler de Rhinocéros mais les avis que j'ai sur ce livre sont assez partagés.
Par Akkantha le 24/11/09
Ah une pelouse verte fluo ^^? Ouai pourquoi pas, à voir représentée cette pièce doit vraiment être un régal.
Ces 18 nouvelles, toutes plus absurdes les unes que les autres, ont surtout pour intérêt leur humour. "Humour". Sachant qu'on parle de Woody Allen et de son humour d'intello incompris, ça peut paraître lourd, mais malheureusement il colle parfaitement au mien.
Phèdre est donc maudite. Son sort est d'être condamnée à aimer Hippolyte, le fils de son mari Thésée. Bien sûr Phèdre ne veut pas de cet amour, ce qui explique sa haine ; mais d'un autre côté elle ne peut rien face à la fatalité que lui infligent les dieux
C'est un fait, le Phèdre de Racine est un classique.
 

Ajouter









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://milkymoon.cowblog.fr/trackback/2925851

 

<< Post | 1 | 2 | 3 | Ante >>

Créer un podcast