"Plus de ces morceaux d'une éloquence sublime, plus de ces productions marquées au coin de l'ivresse et du génie : tout est raisonné, compassé, académique et plat." Jacques le Fataliste - Diderot

Publié dans : Romans XX°

le 21/9/09

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/kafka-copie-1.jpg La métamorphose
Franz Kafka
1912

Quatrième de couverture
Lorsque Gregor Samsa s'éveille un matin, après une nuit agitée, il doit se rendre à l'évidence : il est bel et bien métamorphosé. Doté d'une épaisse carapace d'où s'échappent de pitoyables petites pattes. Lugubre plaisanterie ? Hélas ! Plutôt une ultime défense contre ceux qui, certes, ne sont pas des monstres, mais de vulgaires parasites. Les siens en somme - père, mère, soeur -, dont l'ambition est de l'éliminer après avoir contribué à l'étouffer.

Avis
C'est fou mais après avoir lu ce livre, j'avais l'impression de penser comme un insecte. Cet homme métamorphosé a des pensées de coléoptère, et le lecteur bien entendu adopte son point de vue. J'ai donc trouvé cette nouvelle très intéressante sur cet aspect, mais au delà de ça beaucoup d'interprétations sont possibles. Pourquoi un homme transformé en coléoptère (ou quelque chose s'y rapprochant) ? Pourquoi cette réaction de la part de sa famille, qui semble avoir oublié qu'elle avait un fils ? Quel est le but de cette métamorphose ? Un autre dénouement était-il possible ? Certains y voient l'apologie de l'absurdité, d'autres le traitement social d'individus différents. Personnellement j'ai beaucoup ressenti la mise à l'écart et la solitude du personnage, ça m'a touché, d'autant plus qu'il est vraiment pathétique dans son nouveau corps. Il est incapable de communiquer, on a l'impression qu'il réagit exactement de la manière opposée à ce qu'on attendait, il perd toute son humanité.

En résumé : Cette lecture était étrange, j'ai bien aimé car le sujet est très intéressant. Elle m'a laissée perplexe ; je me suis surprise à éprouver de l'empathie pour un insecte...

Vos élucubrations

Ajouter

Par Hayden le 21/9/09
Je l'ai lu au cours de mon année de Seconde au Lycée. C'est un livre qui m'a beaucoup marqué et plu par la même occasion.
La métamorphose montre un phénomène de société qui s'étend de plus en plus à l'heure actuelle. Gregor Samsa incarne l'individu "trop gentil" dont tout le monde profite. Et c'est ce que font ses parents. Du moins, c'est l'ambiance que j'ai ressentis tout au long du livre.
Par Akkantha le 24/11/09
Oui il y a aussi cette facette. Ce qui m'a touché c'est que du jour au lendemain on le prenne pour une bête, et lui aussi se transforme peu à peu dans ses actions (se nourrir, bouger) et ses pensées. Il est dénaturé, il n'est plus reconnu et accepté par ses proches, c'est un étranger (en même temps la réaction de sa famille est compréhensible).
Par Raison-et-sentiments le 9/2/11
Tiens je n'avais pas vu que tu parlais de cette nouvelle :) C'est vraiment un truc génial ; je ne m'attendais pas à découvrir une telle puissance d'écriture, d'imagination et tout.
Comme toi j'ai ressenti de l'empathie pour Gregor et j'ai adoré cette ambiance un peu théâtrale (les poses de la mère, les trois locataires un peu style Mr Smith). J'en veux encore !
Je me suis demandée sur quel livre je pourrais faire un article aujourd'hui, c'est là que j'ai vu qu'on fêtait les 70 ans de la mort de l'ami Freud. Alors voilà, quand j'avais encore du temps à tuer pendant les vacances,
Ce livre appartient à la lignée des Rougon Macquart, famille créée par Zola. Il étudie les "tares héréditaires"; on peut alors distinguer deux parties. La lignée des Rougon est droite
J'ai lu ce livre par simple désir d'assouvir ma curiosité.
 

Ajouter









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://milkymoon.cowblog.fr/trackback/2908300

 

<< Post | 1 | 2 | 3 | Ante >>

Créer un podcast