"Je crois, d'honneur, que bientôt le rôle qui siéra le mieux à l'esprit sera le silence, et que la parole ne sera plus qu'aux perroquets." Le Marchand de Venise - Shakespeare

Publié dans : Romans XX°

le 19/11/09

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/Lejoueurdechecs14597x1.jpg Le joueur d'échecs
(Schachnovelle)
Stefan Zweig
1943


Quatrième de couverture
Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu'antipathique ? Peut-on croire, comme il l'affirme, qu'il n'a pas joué plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer.
Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l'inconnu a acquis cette science sont terribles. Elle nous reportent aux expérimentations nazies sur les effets de l'isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.
Une fable inquiétante, fantastique, qui comme le dit le personnage avec une ironie douloureuse, "pourrait servir d'illustration à la charmante époque où nous vivons".

Avis
C'est un livre très court, mais ce qu'il contient est très fort. D'un côté on a l'histoire de Czentovic, qui ne m'a pas plus emballée que ça. J'en garde l'image d'un homme pas très intelligent, assez banal, voir même sans émotions, mais qui néanmoins développe une aptitude pour les échecs (hé oui il y a des dons qui ne s'expliquent pas). De l'autre côté, on a ce personnage emprisonné, qui trouve le moyen de faire passer le temps et l'ennui en jouant aux échecs. Cette partie m'a vraiment accrochée, le personnage est très intéressant psychologiquement. Par exemple, il en arrive à faire des parties d'échecs mentalement, en jouant contre lui-même. Imaginez, vous savez ce que vous allez jouer puisque vous jouez contre vous même, il faut vous tendre des pièges, anticiper plusieurs coups à l'avance... c'est une gymnastique intellectuelle à la limite de la schizophrénie. Il y a un contraste évident entre les deux personnages : Czentovic, calme, froid, et "l'inconnu", vif et rempli d'émotion. Quelle sera l'issue de leur partie d'échecs ?
Ca me prouve une fois de plus mon penchant pour les récits de prisonniers. J'ai définitivement adoré ce livre.

En résumé : J'ai adoré l'histoire du prisonnier : ses parties d'échec mentales ainsi que ses émotions.

Vos élucubrations

Ajouter

Par EthyliquementVotre le 19/11/09
Je voulais le lire, mais j'attendais un avis ^^

J'vais ptet l'acheter tout compte fait =)
Par Raison-et-sentiments le 20/11/09
Le début est assez lent mais quand l'histoire se met en place c'est impossible de lâcher le livre sans savoir pourquoi. Fantastique !
Par joris le 23/11/09
Un très beau livre, d'un grand auteur, en effet.
Par Akkantha le 24/11/09
Eh bien je ne peux que te le conseiller :p même sans connaître tes goûts.
Au début je dois dire que cette "théorie" du tube me paraissait un peu étrange, d'autant plus qu'il ne se passait rien. Amélie est comme un légume. Mais soudain grâce au chocolat de sa grand-mère, elle prend enfin vie, et là ça devient nettement plus intéressant.
Au début je dois dire que cette "théorie" du tube me paraissait un peu étrange, d'autant plus qu'il ne se passait rien. Amélie est comme un légume. Mais soudain grâce au chocolat de sa grand-mère, elle prend enfin vie,
Par victoria secret uk le 19/3/16
Déjeuner en avion vire à la tragi-comédie et voyager avec un saumon devient une épopée burlesque.
Déjeuner en avion vire à la tragi-comédie et voyager avec un saumon devient une épopée burlesque.
C'est un livre très court, mais ce qu'il contient est très fort.
Par http://www.jumpeo.fr le 27/5/16
Mon avis rejoint entièrement la quatrième de couverture.
 

Ajouter









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://milkymoon.cowblog.fr/trackback/2933790

 

<< Post | 1 | 2 | 3 | Ante >>

Créer un podcast