"Il m'a expliqué en souriant que rien n'est blanc ou noir et que le blanc, c'est souvent le noir qui se cache et le noir c'est parfois le blanc qui s'est fait avoir." La vie devant soi - Gary

Publié dans : Romans XXI°

le 23/2/10

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/teule.jpgLe magasin des suicides
Jean Teulé
2007

Challenge ABC : 17/26

Quatrième de couverture
Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort !
Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre...

Avis
L'autre jour, quand je suis allée acheter Le Magasin des Suicides et L'arrache-coeur, ma mère m'a demandé si j'allais bien. Mais vous l'aurez compris, ce titre est trompeur, et l'auteur lui-même joue avec ses clichés de famille lugubre et dépressive qui vend du cyanure et des lames de rasoir. A mon sens, le pessimisme qui pèse sur la famille n'est que le reflet du pessimisme que nous adoptons quotidiennement ("marre des cours, putain il pleut, avance trouducu"...). Un humour noir que j'ai donc beaucoup apprécié, malgré une écriture qui parfois m'a parue trop "enfantine".
Le magasin des suicides se situe dans une époque futuriste où les informations à la télé sont en 3D, où la couche d'ozone a quasiment disparue, l'avancée du désert menace les villes, et des pluies toxiques s'abattent fréquemment. Etant donné l'état actuel du monde, c'est ce qui s'appellerait l'ironie du sort.
Pour terminer, la fin est vraiment surprenante, mais je vais m'arrêter là pour vous laisser en suspens hé ouais.

En résumé : Une histoire amusante façon famille Adams, qui pointe avec humour le pessimisme de notre époque.


Extraits
* "Combien de fois faudra-t-il te le répéter ? On ne dit pas "au revoir" aux clients qui sortent de chez nous. On leur dit "adieu" puisqu'ils ne reviendront jamais."

* "- Est-ce qu'on peut payer...
- A crédit ? demande le commerçant. Chez nous ? Vous plaisantez, pourquoi pas une carte de fidélité !"

Vos élucubrations

Ajouter

Par Enamorame le 23/2/10
J'ai entendu parler de ce livre et ça me tenterait bien de le lire :) En effet il parait très ironique !
Par Raison-et-sentiments le 25/2/10
Je l'ai lu il y a presque un an, et j'ai bien aimé même si .. j'avais l'impression de rester en surface. C'est sympathique (je trouve, mais sans plus.
Par Tristhenya le 13/6/10
J'ai beaucoup aimé ce livre qui se lit d'une traite et dont je trouve l'histoire bien réussie ^^

Si tu souhaite mon avis en détail, je l'ai commenté sur mon blog ^^
Passe me lire si tu as le temps (^o^)
Par klektik le 17/6/10
j'ai bien aimé aussi ! =)
"C'est un mauvais Tim Burton, mais ça reste un bon disney"
Ca résume parfaitement bien le problème, du moins j'en pense la même chose. Beaucoup de personnes ont dû placer la barre haut quoi, c'est normal d'être déçu... C'est bête à dire mais si le film n'avait pas été de Burton, j'aurai bien aimé parce que je n'en aurais pas attendu plus.
Par http://www.renouage.fr le 15/7/15
thanks
En résumé : Encore un magnifique mélange de poésie et de noirceur que nous livre Vian pour décrire la réalité profonde de notre monde.
On a profité de sa carrure de colosse et de ses succès dans la boxe pour le hisser au rang d'icône sportive du régime fasciste.
Mais on n'a pas hésité à l'abandonner dès qu'il a commencé à plus être bon. C'est ça le business.
Par http://www.proelec26.fr le 17/12/15
Lisez la absolument, même si je sais qu'en général vous n'êtes pas de grands fan de théâtre !
Moi ça m'avait paru trop long en tout cas, je pense que ça aurait gagné à être plus court et mieux ciblé ^^
J'ai adoré les délires de Vian avec la langue, comme par exemple son emploi excessif du trémas sur tous les noms "Citroën, Jeän, La Gloïre, l'Hömme...", ainsi que certains néologismes comme le mélange des mois
Par http://www.fitnrun.fr le 19/3/16
Je ne m'attendais pas du tout à cette histoire après avoir lu le résumé.
Déjeuner en avion vire à la tragi-comédie et voyager avec un saumon devient une épopée burlesque.
On a tous notre propre opinion sur l'art contemporain.
C'est ça le business.
a trilogie Millénium un thriller au rythme affolant.
On a tous notre propre opinion sur l'art contemporain.
Posterai peut-être ponctuellement.
adhéré, un régal.
Par burberry pas cher le 1/9/16
Posterai peut-être ponctuellement.
Par Louboutin Pas Cher le 1/9/16
d'autant plus si on considère le sujet traité. Et la musique...
Par nike air max pas cher le 17/9/16
Il est très facilement transposable au théâtre.
 

Ajouter









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://milkymoon.cowblog.fr/trackback/2969399

 

<< Post | 1 | 2 | 3 | Ante >>

Créer un podcast