"Il s'enfonça plus profondément dans son fauteuil et posa ses pieds sur le garde-feu. C'était le bonheur, c'était l'éternité." 1984 - Orwell

Publié dans : Romans XIX°

le 17/10/09

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/zola3.gifL'assommoir
Emile Zola
1877
 
Quatrième de couverture
"L'alambic, sourdement, sans flamme, sans une gaieté dans les reflets de ses cuivres, continuait, laissait couler sa sueur d'alcool, pareil à une source lente et entêtée, qui à la longue devait envahir la salle, se répandre sur les boulevards extérieurs, inonder le trou immense de Paris."

Avis
Longue longue lecture (a propos si on me demande : "il était pas trop assommant l'Assommoir ?", c'est moi qui l'assomme), mais très bonne lecture. Encore une fois Zola prend le temps de tisser tous ses fils, c'est comme si on vivait en même temps que les personnages. Si je me souviens bien l'histoire s'étend sur une bonne vingtaine d'années.
Le livre peut se diviser en deux parties. La première représente l'ascension sociale de Gervaise. Elle est mariée, a un emploi, tout semble se profiler sous de bons jours. Mais l'alcool rode déjà autour d'elle, attendant le bon moment pour frapper. Il sera l'acteur principal de la deuxième partie du livre, entrainant la déchéance des personnages les uns après les autres. On ne peut pas s'empêcher de ressentir de la compassion pour Coupeau devenu fou dans sa cellule, pour la petite Lalie si digne malgré que son père la batte, pour Gervaise attendant son heure sous la cage d'escalier... Je sais je vous donne envie de le lire maintenant, ne me remerciez pas. Zola peint le fléau qu'est l'alcool au XIXème siècle, et qui d'ailleurs n'a pas tellement changé aujourd'hui.

En résumé : Bien mais long, ce qui m'a par moments découragée.

Vos élucubrations

Ajouter

Par Les-Vies-Dansent le 22/10/09
Il me semble l'avoir lu, quoique, je n'en ai gardé que très peu de souvenirs, je ne suis même pas certaine de l'avoir terminé ... Ah, les lectures de collèges ... J'avais un autre livre en vue, j'ai donc rendu celui-ci, quelle honte !
J'aurais aimé le finir, tout de même.

Bonne continuation, et bonne journée.
Par Raison-et-sentiments le 22/11/09
Je ne l'ai pas lu ... mais je l'ai dans ma PAl alors peut-être après La curée je me lancerais.
Par Akkantha le 24/11/09
Si tu as le courage de t'y réattaquer, la fin en vaut le coup, c'est fort ce qu'il y a dedans. Faut être motivé :p
Par Lolaa le 24/4/11
C'est un livre tres passionnant , qui meriterai d'etre lu par tous . Cela dit il peut parfois etre assez ennuyeux a cause des passages descriptif . Mais sinon on rentre vite dans l'histoire , et je l'ai pas trouver assomant mai plutot touchant ,
Voilaa
Par http://www.cifodel.fr le 15/8/15
Baudelaire a la capacité de saisir un instant du quotidien et le transformer en poésie, une poésie en prose dont il est à l'origine. Il s'est d'ailleurs inspiré à la base d'Aloysius Bertrand.
Lorsqu'il commence à publier ses petits poèmes en prose dans les revues et les journaux, Baudelaire a beau les qualifier modestement de "bagatelles", il a pleinement conscience de ce qu'ils ont de singulier.
C'est un fait, le Phèdre de Racine est un classique.
Par hack facebook account le 3/10/17
Thanks for post facebook hack is interseting topics these days i am curious to know about hacking facebook online, here some details to access facebook password online hacking facebook is more easier way and more abouut to read some awesome content make sure to know how to hack acebook account.
 

Ajouter









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://milkymoon.cowblog.fr/trackback/2919121

 

<< Post | 1 | 2 | 3 | Ante >>

Créer un podcast