"C'est si confortable de continuer à salir la réputation d'un livre. Aucun risque que le bouquin se venge : c'est ça qui est bien avec la littérature." Les combustibles - Nothomb

Publié dans : Contes/Nouvelles

le 12/11/09

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/woodyallenlerreuresthumaine.gif L'erreur est humaine
(Mere anarchy)
Woody Allen
2007

Quatrième de couverture
Woody Allen mêle le ridicule à l'invraisemblable sans oublier d'y mettre une pincée acide. Il renoue avec un sens du décalage, de la dérision et de l'absurde qui rappelle l'esprit de ses premiers films. Avec, comme toujours, des dialogues à hurler de rire.

Avis
Ces 18 nouvelles, toutes plus absurdes les unes que les autres, ont surtout pour intérêt leur humour. "Humour". Sachant qu'on parle de Woody Allen et de son humour d'intello incompris, ça peut paraître lourd, mais malheureusement il colle parfaitement au mien. Voilà un recueil qui donne le sourire. Plongez vous dans la nouvelle Stylo à gages, par exemple, et vous constaterez qu'il n'y a pas que vous qui ne tournez pas rond. Ma préférée ? Théorie des cordes et désaccord.

En résumé : Un humour qui colle parfaitement au mien et des thèmes plus absurdes les uns que les autres font que j'ai passé un super moment.


Extrait
"Qui es-tu, ô toi amalgame protoplasmique aléatoire ?"

Vos élucubrations

Ajouter

Par Raison-et-sentiments le 22/11/09
J'avais adoré celui-là surtout avec les vêtement du futur =p
J'ai aussi lu Pour en finir une bonne fois pour toute avec la culture du même auteur http://raison-et-sentiments.cowblog.fr/75-2891058.html
et j'avais bien aimé =D
Par Akkantha le 23/11/09
Ah oui exact cette nouvelle m'avait plu aussi ! Ca me tente bien ton livre, si je le trouve et que j'ai le temps ... Oh je peux même le caser dans mon challenge ABC j'ai personne à la lettre A.
Ces 18 nouvelles, toutes plus absurdes les unes que les autres, ont surtout pour intérêt leur humour. "Humour". Sachant qu'on parle de Woody Allen et de son humour d'intello incompris, ça peut paraître lourd, mais malheureusement il colle parfaitement au mien.
Phèdre est donc maudite. Son sort est d'être condamnée à aimer Hippolyte, le fils de son mari Thésée. Bien sûr Phèdre ne veut pas de cet amour, ce qui explique sa haine ; mais d'un autre côté elle ne peut rien face à la fatalité que lui infligent les dieux
C'est un fait, le Phèdre de Racine est un classique.
 

Ajouter









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://milkymoon.cowblog.fr/trackback/2931243

 

<< Post | 1 | 2 | 3 | Ante >>

Créer un podcast