"Ce texte s'arrêtera au moment exact de ma mort." Journal d'Hirondelle - Nothomb

Publié dans : Théâtre

le 24/10/09

http://milkymoon.cowblog.fr/images/Livres/valladolid.jpgLa controverse de Valladolid
Jean-Claude Carrière
1992

Quatrième de couverture
Dans un couvent de Valladolid, quelque soixante ans après la découverte du Nouveau Monde, deux homme s'affrontent dans un débat passionné : les Indiens sont-ils des hommes comme les autres ? Pour le dominicain Las Casas, ardent défenseur de la cause indienne, cela ne fait aucune doute : les Espagnols, avides de conquête, ont nié l'évidence, assujettissant et massacrant les indigènes par millions. Face à lui, le philosophe Sépulvéda affirme que certains peuples sont nés pour être dominés. Tous deux s'entendent sur un point : le nécessaire salut des âmes. L'issue de cette confrontation, déterminante pour des millions d'hommes, pourrait bien être surprenante...

Avis
Un livre intéressant qui traite du thème de l'altérité, et ce sujet a été d'actualité plus d'une fois dans l'Histoire. C'est assez risible de voir qu'un homme comme Sépulvéda, qui affirme que certains peuples sont nés pour être dominés, était reconnu comme un philosophe à l'époque. Comme quoi les valeurs évoluent, tout est relatif à l'époque, à la société, et qui sait peut-être que dans 500 ans le monde aura évolué d'une manière étonnante. L'intérêt de ce livre réside dans la discussion, le débat, d'où l'idée de l'avoir écrit sous forme d'une pièce.  La pièce est surtout centrée sur l'argumentation, convaincre l'autre. Pour ça on pourrait reprocher qu'il manque un peu d'action, de rythme. Pour l'info, Valladolid est une ville du cente de l'Espagne. En annexe dans le livre, quelques pistes de lecture sont données sur le thème de l'altérité, et comme je trouvais ça pas mal fait les voici :

L'autre, le connaître, le respecter
¤ L'autre, sujet de curiosité
→ "Des cannibales" Essais, Montaigne
¤ L'autre, objet de tolérance
Supplément au voyage de Bougainville, Diderot
¤ L'autre, le modèle utopique
"Chapitre XVIII L'Eldorado" Candide, Voltaire

L'autre, le mépriser, le détruire
¤ Haine de l'autre
Essai sur l'inégalité des races humaines, Gobineau
¤ Humiliation de l'autre
Voyage au bout de la nuit, Céline
¤ Anéantissement de l'autre
Si c'est un homme, Levi

En résumé : J'ai bien aimé le sujet traité dans cette pièce, les débats autour de l'égalité des hommes. C'est dommage qu'il n'y ait pas eu un peu plus d'actions pour rythmer la pièce.

Vos élucubrations

Ajouter

Baudelaire a la capacité de saisir un instant du quotidien et le transformer en poésie, une poésie en prose dont il est à l'origine. Il s'est d'ailleurs inspiré à la base d'Aloysius Bertrand.
Lorsqu'il commence à publier ses petits poèmes en prose dans les revues et les journaux, Baudelaire a beau les qualifier modestement de "bagatelles", il a pleinement conscience de ce qu'ils ont de singulier.
C'est un fait, le Phèdre de Racine est un classique.
 

Ajouter









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://milkymoon.cowblog.fr/trackback/2922200

 

<< Post | 1 | 2 | 3 | Ante >>

Créer un podcast